Mon nouvel ami s’appelle Bujo. C’est ma nouvelle méthode d’organisation : le bullet journal.

Pour ceux et celles qui ne connaîtraient pas, le bullet journal a été inventé par Ryder Caroll, un designer américain, il y a quelques années. Il y a plein d’explications sur Internet (articles, forums, photos, vidéos). Je vais donc essayer de résumer le principe tout en répétant le moins possible ce qui se trouve déjà sur la toile.

À quoi ça sert un bullet journal ?

Je n’ai jamais été satisfaite des agendas. Je n’ai jamais réussi à m’adapter à eux. Et j’en ai essayé des tas, parfois plusieurs par an.
A côté, j’avais en plus des to do list, des carnets de notes divers, des listes en tout genre, des feuilles volantes. Bref ma vie était encombrée et je ne savais plus où donner de la tête. Et mon bureau ressemblait à ça:

20170113_105530
Il fallait que je trouve une méthode qui s’adapte à moi et non l’inverse. Et je l’ai finalement trouvée. J’ai nommé : le bullet journal.

20170113_105625
C’est un moyen simple et modulable selon ses besoins pour s’organiser, arrêter de procrastiner, ne plus rien oublier et j’en passe. Il sert à la fois d’agenda, de  to do list, de pense-bête, de bloc note, de journal intime et tout un tas d’autres choses. Seul reproche que j’ai à lui faire : il ne fait pas le café. Mais bon c’est déjà pas mal.

« Contrairement aux systèmes de liste ou d’agenda classiques, il permet d’organiser précisément la journée, la semaine mais aussi le mois et même l’année grâce à un système de rubriques et de puces. Le Bullet Journal est entièrement personnalisable et créé sur mesure par son propriétaire avec son propre système de notation. »

Le matériel nécessaire

Pour la version minimaliste : un carnet ( en général de format A5) et un crayon.

Pour la version plus élaborée : toujours un carnet et en fonction de vos envies : des feutres ou bics de différentes tailles et couleurs, des crayons de couleur, du tape de décoration…

Remarque à propos du carnet

Un simple cahier peut suffire, surtout pour débuter et vérifier que ce système vous convient. Par la suite, le support le plus utilisé est le Leuchtturm1917 à pointillés. Il contient un index, une pochette à soufflet, les pages sont numérotées et le grammage est assez important pour supporter le dessin entre autres qualités.
D’autres peuvent aussi très bien convenir. Par exemple, j’utilise un Idena 209281 qui n’est pas mal, bien que j’ai envie d’en tester d’autres. Je vous ai dégoté un article qui propose une liste de carnets adaptés à cet usage.  http://journaling.fr/5-carnets-pour-votre-bullet-journal/.

En pratique

Première étape : une « key-list »

20170113_111815Elle reprendra votre code. Ce sont des symboles qui vous permettront d’un coup d’œil de savoir s’il s’agit d’une chose à faire, d’un rendez-vous ou d’une note. Voici la mienne.

D’autres, souvent similaire, existent. Il y a plein d’exemples sur Internet. Vous verrez que certains ajoutent également des codes couleurs. À vous de choisir ce qui vous convient et ce dont vous avez besoin.

 Deuxième étape :  un index20170113_113831

Si l’index n’est pas intégré dans votre carnet, vous devrez l’y insérer. Il est conseillé d’y dédier 3 des premières pages. Vous y indiquerez la  table des matières de votre agenda.

Troisième étape : un calendex

Le calendex ou futur log est un calendrier reprenant plusieurs mois. Voici un modèle simple reprenant les 6 premiers mois de l’année. Ainsi vous aurez à protée de main une vue d’ensemble de vos rendez-vous prévu à l’avenir.

img_20170118_165601

Quatrième étape : une page mensuelle

Pour chaque mois, vous créerez une page qui reprendra les jours, vos RDV, vos objectifs et to do list. Pour ceux qui préfèrent la méthode minimaliste, elle ressemblera à ça.

20170113_114841
Pour les autres, vous pourrez l’agrémenter de toutes vos envies ou vos besoins.

Vous reporterez ensuite les informations dans votre index : le numéro de la page et le nom du mois.

Cinquième étape: au jour le jour

Quelle que soit la méthode choisie (minimaliste ou pas), chaque jour vous indiquerez la date et en dessous tout ce que vous devez faire dans la journée. Vous compléterez cette liste au fur et à mesure de ce dont vous avez besoin ou envie.

C’est ici que la key list prend tout son sens.

20170113_113945
Vous garderez bien entendu votre Bujo sous la main pour le consulter régulièrement vu que c’est votre to do list et votre agenda. Au fur et à mesure, vous cocherez chaque tâche effectuée.
En fin de journée, vous reporterez ou supprimerez celles qui ne le sont pas. Vous pourrez également retranscrire les coordonnées, infos, et autres à l’endroit adéquat.

Fini les oublis. Fini la procrastination. Fini les listes qu’on perd. Que demander de plus ? (Ah si, c’est vrai : le café)

img_20170118_165319

Info astuce : certains préfèrent prévoir leur semaine à l’avance. Si la taille de vos to do lists est constante, c’est tout à fait faisable. Cela pourrait ressembler à ceci.

Sixième étape : les listes ou collections

Imaginons que vous souhaitez dresser la liste des livres que vous voulez lire. Il vous suffit alors de vous rendre à la page vierge suivante et de commencer votre liste.

Encore une fois, n’oubliez pas l’index. Cela vous permettra de retrouver rapidement votre collection.

Septième étape : les plus

Selon vos envies, vos besoins, votre caractère, vous pouvez également ajouter par exemple :

– une page hebdomadaire

– des trackers (pour garder la trace de vos prises de médicaments ou du nombre de verres d’eau que vous avez bu sur la journée, par exemple)

– des décorations, des dessins, des citations

– la météo du jour

– vos gratitudes

– et tout ce qui peut faire votre bonheur et vous apportez de la zénitude.
Je parlerai plus longuement de tous ces petits plus dans le prochain article.

Mon expérience

J’ai commencé il y a 4 mois avec la méthode « minimaliste ». Depuis le 1er janvier je suis passée à une méthode plus élaborée, plus artistique on va dire. Je me suis découvert une nouvelle passion. J’aime passer du temps à décorer mon Bujo, ça me détend. J’ai enfin trouvé ma méthode pour gagner du temps et de la zénitude. Et ça me fait un bien fou.

Comme je vous le disais un peu plus haut, je vous parlerai plus longuement de tous mes petits ajouts dans un prochain article. En attendant, voici quelques liens pour vous donner envie de commencer :

Vidéo Youtube

Le bullet journal expliqué: https://www.youtube.com/watch?v=fm15cmYU0IM

Le bullet journal en pratique par solange: https://www.youtube.com/watch?v=NzkPCut_8cY&t=363s

Blog

Commencer le bullet journal en 10 étapes : http://sohohana.com/bullet-journal-la-methode-en-10-etapes/

Vocabulaire: http://journaling.fr/bullet-journal-vocabulaire/

***

Et vous, dites-nous, comment vous organisez-vous ? Ça vous tente de tester le bullet journal ? Ou peut-être en avez vous déjà un. Dans ce cas, envoyez-nous vos photos.

Dans l’attente de vous lire, je vous souhaite une bonne fin de semaine ZEN. À très bientôt pour un nouvel article.

Publicités